Interview de Simon Fourcade (biathlète) sur le Spirotiger

Comment avez-vous découvert le SpiroTiger ?

fourcade simonLa première fois que j’ai vu pour le SpiroTiger, c’était dans les mains de mon ami Robin Duvillard, membre de l’équipe de France de ski de fond. Au début, je suis resté relativement sceptique face à l’efficacité d’un appareil qui vous demande de gonfler un ballon. Mais dés le premier test, j’ai vite compris qu’il ne s’agissait pas simplement de respirer tranquillement dans un ballon mais que le SpiroTiger demandait un réel effort physique.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’utiliser le SpiroTiger ?

J’ai commencé à utiliser le Spirotiger en octobre 2006. Assez rapidement j’ai senti une amélioration de ma respiration, sur mes cordes vocales en particulier. En effet le son spécifique produit par ma respiration n’intervenait plus qu’en fin de course. Au bout de quelques semaines, j’ai pu constater une augmentation de la fréquence maximale à laquelle je pouvais m’entraîner avec le Spirotiger. En plus d’améliorer mon problème lié à mes cordes vocales, le Spirotiger m’a permis d’augmenter le temps de maintien de ma fréquence respiratoire maximale en course.
C’est en constatant ces améliorations rapides et évidentes que j’ai eu envie de poursuivre mon entraînement avec le Spirotiger avec encore plus d’assiduité.

Quels sont les effets du Spirotiger ?

Au début je pratiquais des séances de quelques minutes seulement puis assez rapidement j’ai pu effectuer des entraînements de 30 minutes consécutives à des fréquences relativement hautes. Le travail à fréquence élevée me permet de reproduire les conditions respiratoires que j’ai durant les courses. Grâce à sa base électronique qui me donne une information sur le rythme et l’amplitude de ma respiration, le SpiroTiger m’a permis de travailler sur la coordination et la profondeur de mes cycles expiratoires et inspiratoires.

Quel est l’intérêt spécifique du SpiroTiger dans la pratique du Biathlon ?

J’ai réalisé cette année de très bons temps sur les skis en établissant notamment le 3ième temps en ski lors d’une épreuve de coupe du monde. Je pense que l’entraînement de ma musculature respiratoire a contribué à cette amélioration.
Lors de nos séances de tir, nous ne tirons jamais en apnée. Une synchronisation parfaite de notre respiration avec le reste du corps est donc primordiale si l’on veut réaliser de bons tirs. Le Spirotiger m’aide donc à travailler cet aspect de ma respiration.

A qui conseilleriez-vous le SpiroTiger ?

D’une manière générale je le conseillerais à tous les sportifs mais plus spécifiquement aux sportifs qui, comme moi, sentent que leur performance sportive est plus particulièrement limitée par leur capacité respiratoire.

Quels sont vos objectifs sportifs pour la saison prochaine ?

J’espère pouvoir remporter le « petit globe » d’une des spécialités de la coupe du monde. Je vais poursuivre mon entraînement avec le Spirotiger afin de mettre toutes les chances de mon côté.

 



Présentation de Simon Fourcade :

- Né le 25 mai 1984 à Perpignan
- Membre de l’équipe de France de Biathlon
- Deux fois 8ème aux Championnats du Monde en 2007
- 2ème en Coupe du Monde à Lahti en 2007
- Sélectionné aux Jeux Olympiques de Turin en 2006 (31ème)
- Triple Champion du Monde junior
- Son site web : http://simonfourcade.over-blog.net/

 

 

Retour à notre l'article sur le Spirotiger - " Entraîner vos muscles ... respiratoires"

 

 

Nutri-Site
coaching bootcamp bilan gratuit
moncoaching minceur