Les conseils du moniteur de ski

Le moniteur de ski


Moniteur de ski à Val d’Isère Nicolas TERMIER vous donne ses conseils de pro pour optimiser votre séjour aux sports d’hiver.
Une semaine au ski se prépare bien en amont de l’hiver pour rechercher du plaisir sans se faire mal. Pour que des muscles fatigués n’abandonnent pas trop rapidement un skieur mal préparé, rappelez-vous :
« bougez toute l’année, pour skier sur toute la durée ».

En effet c’est en pratiquant une activité physique même douce tout au long de l’année, que vous tirerez le meilleur des pistes enneigées l’hiver venu.
Après les exercices du coach sportif David Costa sur le renforcement musculaire, il est recommandé de développer une bonne endurance en stimulant vos poumons, votre cœur et vos muscles pour augmenter votre  résistance à l’effort.
Portez votre choix sur un sport qui favorise les qualités cardio-vasculaires, pour en tirer un réel bénéfice et mieux supporter l’effort en altitude d’une part et les dénivelés importants que vous allez enchaîner chaque jour sur vos skis ou votre snowboard.

Tous les sports

Tous les sports d’endurance  participent à développer la capacité dite aérobie, n’hésitez donc pas à marcher, courir, nager, pédaler 2 fois par semaine… Il est une activité douce et utile au ski qui ne demande pas trop d’effort et qui favorise la progression en ski en participant à la récupération : Le stretching.

En effet étirements et assouplissements vous éviteront les blessures et vous donneront une meilleure amplitude pour réaliser les gestes techniques dans un slalom, sur toutes les pistes exigeantes comme les noires et pistes bosselées, en hors piste ou encore en freestyle.
Réalisés après chaque journée ils accélèreront le processus d’élimination des toxines musculaires et amélioreront votre souplesse pour repartir plus frais le lendemain, ils sont à consommer sans modération à raison de 10mn à 15mn par jour.

Echauffe toi ou gare à toi !
Une fois aux pieds des pistes le forfait dans la poche et les skis bien réglés, ne négligez pas l’échauffement des muscles, des articulations, du cœur, des poumons (le souffle quoi). Il vous en coûtera 5 à 7 mn avant de glisser, mais cette mise en tension réveillera vos sens, vos muscles par augmentation de la chaleur corporelle, et vous évitera bien des galères d’une mise en route à froid et ou trop intense, le ski doit rester un plaisir !

Echauffez-vous qui disait
En pratique et dans l’ordre rotation du cou, des épaules, des poignets (surtout en snowboard), du bassin ; flexion des cuisses, des genoux, des chevilles, activation du cœur par des petits sauts pieds joints, sur une jambe, latéraux ou dans l’axe.
En snowboard où les chutes sont plus nombreuses qu’en ski surtout chez les débutants, il est impératif de porter un casque et d’échauffer le cou, les poignets, les genoux, les chevilles avant de s’élancer dans la pente.
Ensuite pour réveiller « la machine » définitivement, je ne saurais vous conseillez de commencer par une piste très facile de type verte pour retrouver vos sensations glisse de votre dernier séjour au ski.
Je vois beaucoup de personnes pressés de skier le premier jour et se ruer sur les pistes les plus dures... mais remplir les cabinet médicaux 3 ou 4 jours après par excès de fatigue et manque de lucidité !
Les adultes comme les enfants oublient souvent que le corps encaisse difficilement les charges de sport d'une semaine au ski dans un environnement particulier ou froid, altitude, dénivelé importants se succèdent et s'additionnent au détriment de la fraîcheur physique.
Pourquoi ne pas s'imposer une pause d’une demi-journée le 3ème jour pour permettre au corps de recharger les batteries et tenir le coup jusqu’à la fin des vacances.  
N’oubliez pas que vous évoluez dans un milieu qui peut devenir hostile tant les changements météorologiques brutaux en montagne ont vite fait de changer la donne pour des citadins peu habitués des lieux, au contraire des montagnards avertis.


Evidemment si vous pensez que l'échauffement n’est que pure perte de temps, je ne saurais vous conseiller de venir à pied jusqu’aux pistes pour au moins chauffer les jambes et de souscrire une l’assurance qui vous est vendue en option avec votre forfait, l'affaire de 2 ou 3€ de plus mais des soucis en moins en cas d'accident.
Les frais de secours sur les pistes et réalisés par des pisteurs vous serons imputés par la plupart des certaines stations françaises comme le prévoit la loi et le montant peut largement dépasser vos seuls frais de séjour à la neige.
Sachez aussi que c’est en général à partir du 3ème jour de ski que le skieur occasionnel atteint son pic de fatigue et qu’il sera plus sujet à se blesser ou du moins être moins alerte skis aux pieds.
Mais il est statistiquement prouvé que c’est en fin de matinée et en fin d’après midi quand la vigilance mêlée à un afflux important de skieurs rentrant sur la station sur des pistes verglacées que les accidents sont les plus nombreux. Le port d'un casque devient de plus en plus incontournable à la pratique du ski alpin même pour les professionnels de la montagne.

Le plaisir ça s'apprend

Enfin n'oubliez pas que des professionnels du ski sont là pour vous enseigner les bons gestes car apprendre tout seul s'avère vite compliqué pour progresser même avec la meilleur volonté du monde ou les conseils des copains, qui seront de toute façon moins pertinents que ceux d'un pro du ski. Contactez une école du ski français (ESF) pour vous donner plus de confiance et de sécurité dans votre
apprentissage.


Bonne glisse à tous !
Dossier réalisé par Nicolas TERMIER. Brevet d'état 1° ski alpin, snowboard et ski nordique


                                            
                                          

                                            Retour au " Sommaire du dossier Ski "

Consulter les autres parties du dossier :
 - Partie 1 : Un physique au top pour des virages maîtrisés. Par le coach David COSTA
 - Partie 2 : Tout shuss vers une diététique appropriée. Par le diététicien Cédric BERTHOMIER
 - Partie 3 : Podologie du ski, du doigté pour vos pieds. Par le podologue Olivier GARCIN
 - Partie 4 : Conseils du moniteur de ski. Par Nicolas TERMIER brevet d'état ski alpin, snowboard et ski nordique
 - Partie 5 : Alerte Ski et UV : attention les yeux !

>>>Consultez tous nos tests équipements sport d'hiver

 

Nutri-site vous recommande ces excellents livres sur le ski pour glisser en toute maîtrise (Cliquez sur les livres pour commander)

 => Voir la bibliographie complète Nutri-Site

Nutri-Site