L'aquajogging

Jamais totalement entré dans les mœurs, l'aquajogging possède tout de même certains avantages pour les sportifs de tous bords notamment ceux qui souhaitent renforcer les membres inférieurs de façon non brutale. Les sportifs en rééducation seront bluffés par cette méthode terriblement efficace, non traumatisante sur le plan musculaire articulaire et cardiaque. L'aquajogging c'est la solution sportive en douceur.


Premier avantage : la spécificité. En effet, prenons l’exemple de la course à pied où la gestuelle entre la course sur terrain sec et celle effectuée en milieu aquatique est sensiblement la même.
Second avantage : L’absence de traumatisme. Ceci en fait certainement un exercice de premier choix pour un athlète blessé, en renforcement musculaire ou la personne avec un surpoids important.
Dernier avantage et non des moindre : c’est une activité douce et accessible à tous. Nul besoin d’avoir un créneau horaire, même si cela est préférable si vous voulez éviter d’être le point d’attraction du bassin…

La méthode

Le but étant de réaliser un geste techniquement semblable à la course outdoor, tout en gardant la tête hors de l’eau (il vaut mieux…) Pour faciliter l’exercice, il est préférable d’acquérir un gilet appelé Wet-west, spécialement adapté et plus judicieux que la bouée canard....
Important : L’aquajogging se pratique uniquement dans le grand bain !!

La technique

aquajogging SPORT eauAu départ, vous aurez tendance à trop vous pencher en avant, à trop monter les genoux ou à trop prononcer le retour de la jambe, cherchez à corriger ces défauts dés le début de la séance, Il vous faudra acquérir une bonne technique faites vous corriger par un partenaire (équipé de lunette de natation) avant de penser à réaliser une séance de travail ciblé.
La technique idéale est :
 • le corps légèrement penché en avant
 • les bras placés dans l’axe du corps
 • ne montez pas trop les genoux
 • pousser l’eau vers l’arrière grâce aux ischions, muscles situés derrière des cuisses, sans trop exagérer le mouvement.

Comment s’entrainer

L’eau crée une forte résistance aux mouvements aquatiques et l’énergie déployée pour lutter contre cet élément s’avère coûteuse tant physiquement que psychologiquement. Les personnes pratiquant l’aquajogging régulièrement bénéficient également d’un effet massage intéressant crée par les mouvements de l’eau et d’un renforcement musculaire complet offert par cette résistance.
Après avoir acquis une technique correcte vous pourrez effectuer un travail spécifique :

Type de travail :
On en compte trois
 • L’entraînement en continu => Endurance fondamentale => De 30’ à 1h30
 • L’entraînement en alternance d’allures => Plus exigeant physiologiquement => Entraînera un développement de la puissance musculaire (Voir exemple)
 • L’entraînement en variation d’allures ou fartleck => Variation d’allures et d’intensité - (Voir exemple )

aquajogging SPORT eauIntensité : 
 • Le temps d’effort devra être plus long que sur terre car vous constaterez sur votre cardio-fréquencemètre que vos pulsations s’élèvent moins rapidement.
 • Lors des entraînements en alternance d’allure vous pourrez garder la même durée de travail que lors d’une séance terrestre, mais vous devrez diviser la récupération par deux.
 • Établir un rapprochement entre vos pulsations de travail terrain et vos pulsations de travail aquatiques est relativement aléatoire, néanmoins pour ces dernières on peut estimer qu’elles seront inférieures de 15 à 20%.
Voir les cardio-fréquencemètres chez notre partenaire



Exemple de séances :
 • Endurance fondamentale : 1h00 divisée en 6X10’ ou 3x20’ par exemple.
 • Séance de fartleck : Varier librement les allures à l’envie comme sur terre, durée de la séance 35-40’.
 • Séance d’alternance d’allures : 15’ d’échauffement puis 5X5’ repos=2’30 ou 6X3’ repos =1’

aquajogging SPORT eauRépartition des séances :
Pour trois séances dans la semaine.
1 séance par type de travail reste une bonne solution évitant notamment la démotivation.
Pour quatre séances dans la semaine.
Alterner séance d’endurance fondamentale avec les séances de travail qualitatif (alternance et fartleck).
Notre sélection de livre sur l'aquajogging

Conclusion :
Au risque de vous faire rapidement baisser les bras, il faut à tout prix éviter la monotonie des séances uniformes. Le mot d’ordre à quiconque entamerait un cycle d’aquajogging serait de varier le plus possible les séances. Chaque piscine municipale et de nombreux bassins privés possèdent en leur sein un moniteur diplômé en Brevet (BEESAN) qui vous proposera des séances d’aquajogging variées ludiques en musique et dynamiques à pratiquer en groupe.




Par le coach Nutri-Site Guy Hemmerlin -  www.endurancetrainingconcept.com

 Lire aussi les dossiers nutri-site complémentaires
  - Améliorer son VO2max

  - Entrainez vos muscles respiratoires

  - Entretien et developpement cardio-respiratoire

  - Tout savoir sur le running et le tapis de course

  - Le Nordic walking (ou marche nordique)

 

Ouvrage conseillé par Nutri-site :

=> Voir la bibliographie complète Nutri-Site

Nutri-Site
Les maladies rares du sportif

La carrière d'un sportif, c'est un peu comme le tranchant d'une scie. Des pics de forme alternent bien souvent avec des "déprimes physiques" qui altèrent sans cesse le système immunitaire.
Petit tour d'horizon des maladies auxquelles sont pré-disposés les athlètes.

Lire le dossier