Cholesterol, jaune d'oeuf et DHA

De nombreuses études observent une faible corrélation entre le cholestérol alimentaire, notamment la consommation d'oeufs, et l’incidence des maladies cardiovasculaires [1].Parmi les résultats des paramètres biochimiques sanguins, cette étude à montré une baisse significative du taux de LDL-cholestérol (facteur de risque coronarien) avec un apport de GPL-DHA®.


Cholestérol, des solutions existent !

En effet, plusieurs études épidémiologiques ont montré que la consommation d’œufs n’est pas en relation avec le risque d’attaque ischémique, d’infarctus du myocarde et plus généralement avec l’apparition des maladies cardiovasculaires [2-6]. Cependant, il semble exister un lien entre une consommation importante d’œufs et les maladies cardiovasculaires chez certains sujets diabétiques [3, 7].
Des études d’intervention nutritionnelles ont confirmé ces observations. L’apport d’un œuf par jour pendant cinq semaines à une population de sénior n’entraîne aucun changement au niveau des teneurs plasmatiques en cholestérol (total, HDL et LDL) [8]. La consommation de trois à quatorze œufs par semaine pendant cinq mois n’induit également aucunes modifications des marqueurs de risques cardiovasculaires [9].
En parallèle, des études ont montré que les acides gras polyinsaturés Oméga 3  ALA, EPA et DHA- possèdent un rôle cardioprotecteur par leur action bénéfique au niveau de plusieurs marqueurs du risque cardiovasculaire [10-13]. Ces études soulignent l’importance des acides gras Oméga 3 pour le bon fonctionnement de l’organisme. Ces Oméga 3 se trouvent principalement dans certains végétaux et dans les produits de la mer dont la consommation reste limitée dans l’alimentation générale [14]. En modifiant l’alimentation des poules pondeuses avec un régime plus riche en acides gras Oméga 3, il est possible d’obtenir des œufs enrichis en acides gras Oméga 3 qui deviennent une source alimentaire pratique et intéressante d’acides gras Oméga 3. Plusieurs études ont donc testé l’incidence de la prise journalière des œufs Oméga 3 sur les facteurs de risque cardiovasculaire. Les auteurs n’ont trouvé aucune modification de la cholestérolémie (avec une prise d’un à cinq œufs Oméga 3 par jour) [15-17].
La relation entre la prise journalière d’œuf et l’incidence des maladies cardiovasculaires n’est donc plus d’actualité. En conséquence, plusieurs pays n’ont plus de recommandations de restriction vis à vis de la consommation d’œufs [1]. Les œufs Oméga 3 sont donc une source alimentaire non négligeable d’acides gras Oméga 3 essentiels à l’organisme sans incidence sur le risque cardiovasculaire.
Trouver les produits oméga3 chez notre partenaire

D’après les données actuelles, la consommation journalière des extraits de jaune d’œuf enrichi en DHA et dont la dose recommandée correspond à une prise inférieure à un œuf par jour- ne peut pas favoriser les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires et notamment la cholestérolémie (taux de cholestérol sanguin). Cependant, il faut rester vigilant quant à la prise de ces extraits de jaune d’œuf enrichi en DHA concernant ces facteurs de risque chez certains sujets diabétiques hyper-répondeurs.

Résultat des analyses biochimiques sur le cholestérol à 0, 4 et 8 semaines de supplémentation en GPL-DHA®. [18]

L’étude a été menée sur 16 sujets hommes pratiquant plus de 5 heures de sport par semaine. Les 16 volontaires ont été répartis en 2 groupes (Placébo et GPL-DHA®). L’étude a été conduite en double-aveugle.

1er groupe : Placebo (extrait de jaune d’œuf non enrichi en DHA)

 

Moyenne ± SD à :

 

0 sem

4 sem

8 sem

Cholestérol total (mmol/L)

4,63 ± 0,56

4,57 ± 0,78

4,75 ± 0,87

HDL-Cholestérol (mmol/L)

1,57 ± 0,33

1,68 ± 0,38

1,72 ± 0,41

LDL-Cholestérol (mmol/L)

2,68 ± 0,65

2,68 ± 0,65

2,67 ± 0,89


2ième groupe : GPL-DHA®  (extrait de jaune enrichi en DHA)

 

Moyenne ± SD à :

 

0 sem

4 sem

8 sem

Cholestérol total (mmol/L)

5,24± 0,87

5,27 ± 0,71

5,06 ± 0,76

HDL-Cholestérol (mmol/L)

1,50 ± 0,17

1,57 ± 0,23

1,47 ± 0,25

LDL-Cholestérol (mmol/L)

3,35 ± 0,81

3,25 ± 0,77

3,11 ± 0,72

x ± SD (p<0,05)

Conclusion
Parmi les résultats des paramètres biochimiques sanguins, nous avons noté une baisse significative du taux de LDL-cholestérol (facteur de risque coronarien) seulement dans le groupe GPL-DHA®. Cette observation conforte le rôle préventif des acides gras oméga 3 dans les risques cardiovasculaires.

 

Autres ressources sur le GPL-DHA :
- Le GPL-DHA® améliore aussi les performances physiques
- Plus d'infos sur le GPL-DHA®

Consultez les dossiers nutri-site complémentaires
-Methode Kousmine et crème Budwig
-Courir à jeûn

Références scientifiques

1.    MacDonald, B.E., The canadian experience : Why canada decided against an upper limit for cholesterol. J Am Coll Nutr, 2004. 23(6): p. 616S-620S.
2.    Djousse, L. and J.M. Gaziano, Egg consumption in relation to cardiovascular disease and mortality: the Physicians' Health Study. Am J Clin Nutr, 2008. 87(4): p. 964-9.
3.    Hu, F.B., M.J. Stampfer, E.B. Rimm, J.E. Manson, A. Ascherio, G.A. Colditz, B.A. Rosner, D. Spiegelman, F.E. Speizer, F.M. Sacks, C.H. Hennekens, and W.C. Willett, A prospective study of egg consumption and risk of cardiovascular disease in men and women. JAMA, 1999. 281(15): p. 1387-94.
4.    Kritchevsky, S.B. and D. Kritchevsky, Egg consumption and coronary heart disease: an epidemiologic overview. J Am Coll Nutr, 2000. 19(5 Suppl): p. 549S-555S.
5.    Nakamura, Y., H. Iso, Y. Kita, H. Ueshima, K. Okada, M. Konishi, M. Inoue, and S. Tsugane, Egg consumption, serum total cholesterol concentrations and coronary heart disease incidence: Japan Public Health Center-based prospective study. Br J Nutr, 2006. 96(5): p. 921-8.
6.    Qureshi, A.I., F.K. Suri, S. Ahmed, A. Nasar, A.A. Divani, and J.F. Kirmani, Regular egg consumption does not increase the risk of stroke and cardiovascular diseases. Med Sci Monit, 2007. 13(1): p. CR1-8.
7.    Eckel, R.H., Egg consumption in relation to cardiovascular disease and mortality: the story gets more complex. Am J Clin Nutr, 2008. 87(4): p. 799-800.
8.    Goodrow, E.F., T.A. Wilson, S.C. Houde, R. Vishwanathan, P.A. Scollin, G. Handelman, and R.J. Nicolosi, Consumption of one egg per day increases serum lutein and zeaxanthin concentrations in older adults without altering serum lipid and lipoprotein cholesterol concentrations. J Nutr, 2006. 136(10): p. 2519-24.
9.    Vorster, H.H., A.J. Benade, H.C. Barnard, M.M. Locke, N. Silvis, C.S. Venter, C.M. Smuts, G.P. Engelbrecht, and M.P. Marais, Egg intake does not change plasma lipoprotein and coagulation profiles. Am J Clin Nutr, 1992. 55(2): p. 400-10.
10.    Bang, H.O., J. Dyerberg, and A.B. Nielsen, Plasma lipid and lipoprotein pattern in Greenlandic West-coast Eskimos. Lancet, 1971. 1(7710): p. 1143-5.
11.    Hirai, A., T. Terano, H. Makuta, A. Ozawa, T. Fujita, Y. Tamura, and S. Yoshida, Effect of oral administration of highly purified eicosapentaenoic acid and docosahexaenoic acid on platelet function and serum lipids in hyperlipidemic patients. Adv Prostaglandin Thromboxane Leukot Res, 1989. 19: p. 627-30.
12.    Iso, H., K.M. Rexrode, M.J. Stampfer, J.E. Manson, G.A. Colditz, F.E. Speizer, C.H. Hennekens, and W.C. Willett, Intake of fish and omega-3 fatty acids and risk of stroke in women. JAMA, 2001. 285(3): p. 304-12.
13.    Vidgren, H.M., J.J. Agren, U. Schwab, T. Rissanen, O. Hanninen, and M.I. Uusitupa, Incorporation of n-3 fatty acids into plasma lipid fractions, and erythrocyte membranes and platelets during dietary supplementation with fish, fish oil, and docosahexaenoic acid-rich oil among healthy young men. Lipids, 1997. 32(7): p. 697-705.
14.    Martin, A., Apports nutritionnels conseillés pour la population française. CNERMA-CNRS-AFSSA, Paris, France, 2001.
15.    Bovet, P., D. Faeh, G. Madeleine, B. Viswanathan, and F. Paccaud, Decrease in blood triglycerides associated with the consumption of eggs of hens fed with food supplemented with fish oil. Nutr Metab Cardiovasc Dis, 2007. 17(4): p. 280-7.
16.    Oh, S.Y., J. Ryue, C.H. Hsieh, and D.E. Bell, Eggs enriched in omega-3 fatty acids and alterations in lipid concentrations in plasma and lipoproteins and in blood pressure. Am J Clin Nutr, 1991. 54(4): p. 689-95.
17.    Payet, M., M.H. Esmail, E. Polichetti, G. Le Brun, L. Adjemout, G. Donnarel, H. Portugal, and G. Pieroni, Docosahexaenoic acid-enriched egg consumption induces accretion of arachidonic acid in erythrocytes of elderly patients. Br J Nutr, 2004. 91(5): p. 789-96.
18. Payet, M., Supplémentation en acide docosahexaénoïque d'origine aviaire: Etudes chez la personne âgée et le sportif. Doctorat de Biochimie option Nutrition: Aspects Moléculaires et Cellulaire. Université de la Méditerranée. Marseille. France, 2004.

 

 

Nutri-Site