Les omega 3

Les oméga 3 ont actuellement le vent en poupe et ce n'est pas un simple effet de mode et ce pour différentes raisons : protection avérée contre certaines maladies neurologiques, lutte contre l’anxiété et les effets dévastateurs du stress, .... Les Oméga3 sont de véritables bienfaiteurs du bien être et de la santé !


Etudes à l’appui ...

De récentes études épidémiologiques, comme l’étude SUVIMAX*, ont constatées que la consommation d’Omega 3 était insuffisante en France. Les apports sont en effet inférieurs de 50 à 80% aux apports nutritionnels conseillés qui sont de 2g par jour.
Cette étude a révélée que le rapport Omega 3 /Omega 6 était de 1/20 au lieu des 1/5 recommandé.
Les Omega 3 font partie de la grande famille des lipides, plus connue sous le nom de matières grasse.

Cette grande famille est composée de 3 groupes :
 - Les acides gras saturés
 - les acides gras monoinsaturés
 - les acides gras polyinsaturés
Distinction faites selon leurs caractéristiques chimiques.

Les Omega 3 comme les Omega 6 appartiennent à la catégories des acides gras polyinsaturés (AGPI).
Ce sont des acides gras dits essentiels, ils participent grandement à l’équilibre de l’organisme.
L’alpha-linolénique est le chef de file de la famille des Omega 3 (acide linoléique pour les Omega 6). Il est qualifié d’indispensable ou essentiel car l’organisme ne peut les fabriquer.
On doit donc le rechercher dans l’alimentation ou grâce à une complémentation comme le sont au même titre les acides aminés essentiels, éléments constitutifs des protéines.
  => Découvrez des oméga3 de qualité chez notre partenaire Anastore

De l’acide alpha-linolénique découlent les dérivés à longues chaîne que sont les acides eïcosapentaénoïque (EPA) et docosahexaénoïque (DHA ; => cf. notre page "DHA" ), impliqués dans de multiples processus physiologiques.

* SU.VI.MAX = SUpplémentation en VItamines et Minéraux Anti-oXydants. Il s’agit d’une étude lancée le 11 octobre 1994 sur plus de 13017 volontaires (entre 1994 et 2002) qui constitue à son terme une source d’informations précieuses sur la consommation alimentaire des français et leur état de santé. => voir les derniers résultats de l'étude SUVIMAX 

Des « méga » neurones nourris aux bons acides gras

Le mécanisme moléculaire de protection contre certaines maladies neurologiques (1) (attaques cérébrales, épilepsie, dépression…) par les acides gras poly-insaturés, dont font partie les Oméga-3, vient d'être élucidé par une équipe du CNRS dirigée par Michel Lazdunski. Cet effet passe par la cible de ces acides gras, la protéine Trek-1 , un canal cellulaire au potassium.
Les acides gras poly-insaturés (AGPI), dont font partie les fameux Oméga-3, ont un effet protecteur contre certaines maladies coronariennes. Ils semblent également diminuer les symptômes de plusieurs maladies du système nerveux comme l'épilepsie, la dépression et la psychose maniaco-dépressive.

  => Découvrez le complexe oméga3 et EPA de notre partenaire Anastore
  => Et des omega3/6/9 pour le sportif (gamme STC Nutrition)


L'équipe de Michel Lazdunski s'attache depuis plusieurs années à comprendre ce mécanisme de protection du système nerveux. En 2000, cette équipe a démontré sans ambiguité que des AGPI comme l'acide linoléique (Oméga-3) ou l'acide docosahexanoïque DHA (majoritaire dans les huiles de poisson) diminuent les dégâts neuronaux provoqués par une attaque cérébrale (ischémie) ou lors d'une crise d'épilepsie provoquée chez l'animal.
Aujourd'hui en 2004, elle démontre que cet effet passe par un canal au potassium, la protéine Trek-1 , cible connue des AGPI, qui provoquent son ouverture. Les souris dont le gène codant pour Trek- 1 a été éliminé sont beaucoup plus sensibles aux attaques cérébrales et aux crises d'épilepsie que des souris normales et sont insensibles à l'effet neuroprotecteur des AGPI. Elles meurent pour des durées d'attaques cérébrales et des traitements d'épilepsie provoquée qui laissent les souris normales en vie.

Les attaques cérébrales touchent plus d'un million de personnes chaque année dans l'Union européenne. Elles constituent la deuxième cause mondiale de mortalité après les maladies cardio-vasculaires et sont une source majeure de handicap pour les patients qui survivent, provoquant hémiplégies, aphasies, dépressions, ou épilepsie secondaires à l'ischémie.

La dissection du rôle des acides gras poly-insaturés et de leur cible dans l'effet protecteur sur les maladies du système nerveux permet d'envisager de nouveaux traitements pour ces maladies. Un enjeu important sachant qu'au moins 20 % des patients épileptiques (environ 2 % de la population) sont résistants aux traitements existants.

Des oméga 3 et 6 pour atténuer le stress et l’anxiété

Si l’on en est encore aux balbutiements des connaissances sur cet aspect, il en ressort tout de même qu’une complémentation en Omega 3 permet d’atténuer stress et anxiété et vient en support des émotions positives (sérénité, regain d’énergie…)
D’autres qualité primordiales sur la santé :
 - Renforcent le système immunitaire
 - Favorisent la construction osseuse
 - Participent au développement et à la physiologie de la rétine
 - Améliorent l’élasticité de la peau
 - Pour les femmes, ils contribuent à la régulation Hormonale et jouent un rôle considérable dans la construction et le développement du cerveau et du tissus nerveux du bébé.

En pratique :
2 c à soupe/jour d’huile d’olive-colza permettent d’obtenir un ratio Omega 3 / Omega 6 idéal

Sources alimentaires :
Poissons gras des mers froides, (saumon, thon, hareng, flétan, sardines) et huile végétale (colza) .
 
=>Nutrisite vous conseille ces compléments alimentaire riche en oméga 3 :

 
Consulter aussi
nos dossiers complémentaires
  - Les compléments du tonus et de l’anti-stress
  - Le DHA
 
- GPL-DHA®, l'acide gras révolutionnaire
 
- Les pillules miracle du sportif


Nutri-Site
Diet-Banners-french-250x250 coaching bootcamp bilan gratuit

Accueil | Nutrition | Sport & Perf | Fitness & Muscu | Bien-Etre & Minceur | Mentions légales 2017©Nutri-site.com | Twitter NutriSiteFacebook Nutrisite