Test nouvelles chaussures BROOKS Cascadia 8

Publié le 21/05/2013

Maxime Guillet,
25 ans, 1.85m, 80 kg
Pointure 43/ 43.5
Période du test : Mars- avril 2013.
Terrains : sentiers en sous-bois, terrains gras et boueux, neige
Distance : environ 200 kms



L'été arrive à grands pas et avec lui la saison des trails et ultras en embuscade. Qui dit nouvelle saison, dit nouvelles chaussures sur un marché du trail de plus en plus florissant.
Dans ce contexte, nous avons tester pour vous les toutes dernières Brooks Cascadia …les 8ème déjà. Héritière d’une longue dynastie, la Cascadia est le modèle phare qui a fait connaitre la marque américaine Brooks aux traileurs français.
Au vue de la qualité des modèles précédents nous étions impatient de chausser et tester cette bête de course.
 
 

Le confort
Résultat, la première sensation est unanime, les Brooks Cascadia sont extrêmement confortables et assez légères pour se faire oublier dès les premières foulées. Dans le détail, on note un chausson très bien taillé, facile à enfiler. Le chausson est proche du pied avec un minimum de point de compression, un mesh souple, ajusté et enveloppant avec des mousses fines mais efficaces sur le pourtour de la cheville.

Et l’amorti.

Si en action les Cascadia 8 paraissent si confortables c’est aussi grâce à son amorti remarquable. Déjà très  efficace et dynamique sur les modèles précédent (technologie ADN), l’amorti de la Cascadia 8 est annoncé encore plus performant car la chaussure s’est équipée d’une nouvelle semelle BioMoGo. (Semelle Biomogo : La première du monde bio dégradable qui se décompose en seulement 20 ans au lieu de 1000 ans.)
Voici les 5 commandement de BROOKS pour utiliser au mieux vos semelle BioMoGo.
Verdict : par rapport à la version précédente on gagne en adaptabilité et en homogénéité. En effet, quelque soit la force des appuis, le type et la géométrie du terrain la semelle répond très rapidement et cela sur toute la longueur du pied. Enfin, l’amorti est relativement épais ce qui sans occulter les retours sensoriels au niveau de la plante du pied rend cette chaussure accessible même au coureur de plus de 80kg.


Un compromis liberté de mouvement - stabilité  bien négocié

Les Cascadia 8 conservent un maintien très bas caractéristique du modèle (un travers de doigt sous la malléole). Conséquence, la cheville possède une très grande liberté de mouvement sans aucune entrave même dans les fins d’amplitudes de flexion. Qui dit grande mobilité dit-il obligatoirement risque accru d’entorse ?  Pas forcément, la Cascadia compense ce relatif maintien de cheville par une stabilité globale quasi irréprochable. Le châssis utilisé est relativement rigide et très dynamique tant en flexion qu’en torsion ce qui a 2 conséquences notables : une grande stabilité et un déroulement du pied homogène et tonique.
En parallèle, ajoutant à la cohésion de l’ensemble chaussure-pied, ces chaussures sont équipées d’un laçage asymétrique et de lacets plats qui permettent un ajustement optimal et qui ne se desserrent pas.

Une accroche performante

Après des Cascadia 6 dont l’accroche avait été critiquée Brooks avait modifié le dessin de sa semelle pour aboutir sur les Cascadia 7 à une accroche très satisfaisante. Les Cascadia 8 reprennent sensiblement la même disposition des crampons qui ont fait le succès de l’accroche de la 7e version, seule leur forme a évolué : on est passé à des rangées de créneaux inversés à la place des triangles. Le bilan est très positif avec une accroche sur terrain gras redoutable que ça soit en montée, en descente ou en dévers. Sur neige, même constat ce qui en fait une bonne concurrente pour l’utilisation en trail blanc. Seul bémol, l’accroche sur rocher (d’autant plus si celui-ci est humide)  qui est en retrait par rapport aux chaussures équipées par Vibram.

Les détails qui peuvent faire la différence

Coté poids, avec environ 340g les Cascadia 8 n’entrent pas dans la catégorie des « ultra-light » 10g de gagné par rapport au modèle précédent.
Côté protection les adeptes des pierriers seront déçus, les Cascadia 8 ne font guère mieux que les versions précédentes avec des pare-pierres présents à l’avant et à l’arrière mais globalement peu étendu et peu efficace (surtout à l’avant) en comparaison à ces concurrentes de la gamme « Moutain Trail ».

 

Côté look, les Cascadia 8 ont misé sur la diversité des goûts avec la possibilité de choisir entre 4 coloris (2 pour les hommes et 2 pour les femmes). Que ça soit chez les hommes ou chez les femmes les Cascadia 8 se déclinent en un modèle au coloris très agressif et en un modèle plus discret… autant dire que tout le monde devrait trouver chaussure à son pied !
Côté thermique, le mesh est très aéré, résultat une chaussure qui trempe vite et sèche tout aussi vite. En hiver, pour les sorties dépassant l’heure il ne faudra pas hésiter à compenser par des chaussettes bien chaudes !



Conclusion, après presque 200kms les chaussures au pied, les Cascadia 8 s’annoncent comme l’une des chaussures phare du printemps/été 2013. Chaussures hyper polyvalentes, très accessibles et regorgeant de qualité elles feront le bonheur de bien des coureurs (euses). On notera pour finir qu’après ce test aucune usure précoce ni défaut ne peut être signalé traduisant une bonne finition et une longévité satisfaisante. Oups! J’allais oublier un détail qui a son importance, le prix: 130 euros environ.

Résumé :
 

Trouver un revendeur BROOKS proche de chez vous sur ce lien
http://brooksrunning.fr/stockist_fr.php



Découvrez et achetez au meilleur prix des chaussures de running sur Irun.fr

>> Retrouvez tous nos tests produits sport sur ce lien <<
Nutri-Site