Le congrès américain veut revoir les lois sur le dopage sportif

Publié le 19/01/2008

 

Le congrès américain a annoncé mardi qu'il entend revoir sa législation sur le dopage visant à améliorer les performances avec de nouvelles lois qui limiteront l'accès aux stéroïdes et aux hormones de croissance.

Aussi, des sportifs vedettes seront appelés à témoigner le mois prochain devant l'ancien sénateur George Mitchell, qui vient de remettre un rapport liant plus de 80 joueurs du baseball majeur au dopage.

Républicains et démocrates s'entendent pour rendre plus sévères les sentences pour distribution et consommation de ces drogues.

Les politiciens américains veulent plus particulièrement mettre un frein à l'usage abusif des hormones de croissance, pour lesquels il n'existe pas de test de contrôle fiable.

La possession de ces hormones, approuvées pour certains usages médicaux, deviendrait illégale sans prescription. Les sanctions pourraient aller jusqu'à trois ans de prison et même plus pour ceux qui les produiraient et les distribueraient.

Il deviendrait aussi illégal de vendre de la déhydroépiandrostérone (DHEA) aux jeunes de moins de 18 ans. Ce produit est un supplément alimentaire utilisé pour remplacer les stéroïdes illégaux, précurseur de la testostérone.

Nutri-Site