Julien Loy champion du monde de Triathlon

Publié le 02/09/2008


Les secrets d'entrainement et de nutrition de Julien Loy sont sur cette page.

Le déroulement de la course ...
Source http://redaction.triathlete.fr/

Ils ont failli nous refaire le coup de Lorient. Il s'en est fallu de peu qu'aujourd'hui à Almere (Pays-Bas) les Français trustent toutes les marches du podium du mondial LD comme l'an passé en Bretagne. Avec l'or pour Julien Loy et l'argent pour Chabaud, la délégation française était malgré tout aux anges.C'est l'inconnu Danois Martin Jensen qui a empêché un nouveau triplé des bleus.

Les tricolores avaient la pression ce matin à 8h30 sur la ligne de départ. D'une part parce qu'ils avaient réalisé le triplé l'an passé. D'autre part parce qu'en raison de la faiblesse du plateau, un échec de leur part serait plutôt mal admis.


Un adversaire de taille avait encore disparu de la liste des engagés quelques heures avant le début des opérations. Il s'agissait tout simplement du champion du monde 2005, l'Ukrainien Viktor Ziemtsev.


La natation ayant été mesurée à 19 °, la combinaison était autorisée. En raison du fort courant défavorable qui sévissait à certains endroits, les concurrents ont passé beaucoup plus de temps qu'à l'accoutumée dans l'eau. Il a fallu en effet très exactement une heure au meilleur nageur, le Sud-Africain Anton Storm pour effectuer les 4 000 m. Quatre Français sont sortis quasiment en même temps que le Springbok : Stephan Bignet, Charly Loisel, Sebastien Berlier et Julien Loy. Les deux autres bleus avaient pris cher durant ce premier acte. François Chabaud et Hervé Faure accusaient en effet un retard de 4'45 sur le leader. D'autres favoris comme le Suédois Jonas Colting et le Finlandais Teemu Toivanen se retrouvaient dans la même galère.


Dès les premiers kilomètres, les bleus se faisaient remarquer grâce à Charly Loisel, généreux dans l'effort comme à son habitude. Il était cependant repris assez vite puis débordé par le Danois Martin Jensen, inconnu au bataillon. Le Scandinave accentuait son avance sur le sociétaire de Poissy au fil des kilomètres pour la porter à près de trois minutes aux termes des 180 km.


Derrière ce duo, un petit groupe de cinq unités s'est élancé avec un retard avoisinant les six minutes. Il comprenait trois Français (Bignet, Loy et Chabaud bien revenu) et un autre Danois Jimmy Johnsen. Présent dans ce mini-peloton jusqu'à 30 km du terme, Sébastien Berlier avait concédé un peu de terrain sur la fin (un peu plus d'une minute). Hervé Faure était quant à lui encore plus loin.


Dès le début de la course à pied, on comprit que le leader n'était pas un spécialiste de la course à pied. A la fin de la 1e boucle, l'avance de Martin Jensen avait avait fondu comme neige au soleil. Une minute trente seulement séparait le danois de son premier poursuivant immédiat, le Français ... Julien Loy. Le tenant du titre avait en effet avalé très vite Charly Loisel, à bout de forces. La jonction semblait inéluctable. Elle fut constatée aux alentours du 18e km. Huit kilomètres plus tard, c'était au tour de François Chabaud de doubler le copain d'entraînement de Rasmus Henning. Le clan français espérait secrètement que le Danois allait subir la domination d'un autre des siens, Sébastien Berlier. Malheureusement pour le représentant des Sables Vendée échoua dans sa quête du bronze pour 1'25.


Devant rien n'avait changé. Malgré une douleur assez tenace à son adducteur, Julien Loy n'était pas inquiété en fin de course. Il s'imposait en 5h43'22 avait un peu plus de trois minutes sur son compatriote François Chabaud. Le sociétaire d'Echirolles conservait par la même occasion son titre. Inespéré pour un garçon qui a eu une préparation complètement perturbée par une blessure. Blessé à un tendon ces dernières semaines, Stephan Bignet, n'a pas eu lui non plus un planning d'entraînement idéal. Sa 6e place est d'autant plus méritoire. Le dernier Français, Hervé Faure a abandonné

1 Julien Loy (France) 5h43'22
2 François Chabaud (France) 5h45'36
3 Martin Jensen (Danemark) 5h46'59
4 Sébastien Berlier (France) 5h48'24
5 Jonas Colting (Suède) 5h49'36
6 Stéphan Bignet (France) 5h50'34
7 Jimmy Johnsen (Danemark) 5h51'57
8 Kevin Lisska (Usa) 5h58'29
9 Paul Ambrose (Grande-Bretagne) 5h59'43
10 Huib Rost (Pays-Bas) 6h02'32
23 Charly Loisel (France) 6h21'47

=> Lire notre Interview de Julien Loy sur cette page.

 

 

Nutri-Site