La malédiction du «Pot belge»

Publié le 01/08/2008


L’actualité française de la petite reine est toujours propice pour évoquer le «petit déjeuner du champion». Le Tour de France, boucle sportive la plus prestigieuse et la plus difficile du monde, charrie depuis longtemps, de manière régulière et récurrente, son lot nauséabond de cas de dopage. Ce «ptidèj» du tricheur est souvent pris par des Robocop, des agents anabolisants qui sont chaque année la honte renouvelée du cyclisme.
Mais il n’y a pas que le vélo à être éclaboussé par le scandale des substances dopantes illicites. Bien d’autres sports, où l’argent est loi et où les télévisions font la loi, ont leurs athlètes de la seringue.

Il semblerait que le dopage soit aussi vieux que le plus vieux métier du monde. Les substances censées améliorer les performances des sportifs ont été utilisées durant des siècles dans la médecine traditionnelle dans le monde entier. En particulier, l’usage d’hormones stéroïdes date d’avant leur identification et leur isolement : l’usage médical d’extraits de testicule a commencé à la fin du XIXe siècle, alors que ses effets étaient encore à l’étude.
En 1889, le neurologue britannique, Charles-Edward Brown-Séquard, s’est injecté des extraits de testicule de chien et de cochon d’Inde et, après plusieurs piqûres, a signalé à une réunion de pairs scientifiques la variété d’effets «bénéfiques» qu’il en avait tiré.
Il aura fallu attendre 1931 pour assister au développement des stéroïdes anabolisants lorsque le chimiste allemand Adolphe Butenandt extrait 15 mg d’androstérone à partir de dizaines de milliers de litres d’urine.
Cette hormone est finalement synthétisée en 1934 par Léopold Ruzicka, chimiste suisse de Zurich. Les stéroïdes anabolisants sont utilisés, par ailleurs, en thérapeutique médicale pour stimuler la croissance des os et l’appétit, provoquer la puberté masculine et traiter les situations cachectiques chroniques comme les cancers et le sida.

Celui qui est surnommé aujourd’hui le «Pot belge», c’est-à-dire un mélange pourri de stéroïdes anabolisants, est apparu au tout début des années 70....

Source et article complet à lire sur latribune-online.com

 

Nutri-Site