coaching bootcamp bilan gratuit

On maigrit 2 fois plus avec Weight Watchers

Publié le 14/09/2011


Le très sérieux « Lancet » vient de publier une étude prouvant que les personnes qui maigrissent avec Weight Watchers perdent deux fois plus de masse que celles suivies par un généraliste!

Cette étude britannique du Medical Research Council a étudié pendant un an 772 personnes en surpoids en Angleterre, en Allemagne et en Australie. La moitié d’entre elles a reçu un suivi diététique personnalisé de la part d’un docteur. L’autre moitié a rejoint un groupe coaché par Weight Watchers. Les résultats sont stupéfiants : les personnes au régime qui suivent le programme Weight Watchers perdrent deux fois plus de poids que celles qui bénéficient de conseils de professionnels de la santé !!!

Cette étude incontestable, fait suite à la publication récente du classement des « meilleurs régimes » dans le US News and World report, ou Weight Watchers a été reconnue « meilleure méthode d'amaigrissement » et « meilleur régime commercial ». => Lire ici

Ces bonnes nouvelles pour le spécialiste du régime devraient lui assurer un nouveau succés commercial, d'autant plus qu'il propose des promotions trés intéressantes en cette rentrée  2011 (50 % de réduction en septembre/octobre)  => Lire : "Promos canon chez Weight Watcher "

Ci dessous les résultats publiés dans un Communiqué de presse Weight Watcher du 8/09/2011

Nouvelle étude publiée dans The Lancet :
Le partenariat entre médecins généralistes et Weight Watchers permet une perte de poids plus importante qu’un suivi standard chez les adultes en surpoids et obèses.
L’orientation du médecin généraliste vers Weight Watchers est plus de deux fois plus efficace que les traitements standards.


Une nouvelle étude mondiale conduite sur un an et publiée aujourd'hui par The Lancet révèle que les adultes en surpoids et obèses orientés vers Weight Watchers, méthode globale de perte de poids, ont perdu plus de deux fois plus de poids que ceux qui ont reçu des traitements standards.

Cette étude, la première du genre, regroupait des participants sélectionnés dans des cabinets médicaux au Royaume-Uni, en Allemagne et en Australie. Elle a été menée par des équipes de recherche dirigées par le Dr. Susan Jebb, Responsable de la Recherche sur la nutrition et la santé au Conseil sur la Recherche Médicale « Human Nutrition Research Unit » à Cambridge ; le Professeur Hans Hauner à La Faculté de Médecine, Technische Universität München en Allemagne et le Professeur Ian Caterson à la Boden Institute of Obesity, Nutrition, Exercise and Eating Disorders, Université de Sydney, en Australie. Cette étude analyse la perte de poids chez 772 personnes choisies au hasard pour suivre Weight Watchers sur recommandation de leur médecin ou pour recevoir un traitement standard de perte de poids dans leur cabinet médical sur une période de 12 mois.

Les participants suivant la méthode Weight Watchers sur recommandation de leur médecin ont perdu, en moyenne, plus de deux fois plus de poids que ceux du groupe suivant le traitement standard. Ils étaient ainsi plus de trois fois plus susceptibles de perdre 10% ou plus de leur poids initial. Par ailleurs, 61% des patients du groupe Weight Watchers ont terminé l'étude en ayant perdu au moins 5% de leur poids (ce fut le cas pour 32% de ceux du groupe suivant le traitement standard). Il a été démontré qu'une perte de poids comprise entre 5 et 10% a des effets bénéfiques importants sur la santé et réduit les risques de diabète et de maladies cardiaques.

La perte de poids significativement plus élevée chez les participants Weight Watchers a été accompagnée d’une réduction notable du tour de taille et de la masse adipeuse, diminuant ainsi le risque de diabète de type 2.

Ces données démontrent qu’une visite chez le médecin généraliste et l’orientation du patient vers Weight Watchers peuvent aider, à grande échelle, les personnes en surpoids et obèses à obtenir des bénéfices santé certains, grâce à une perte de poids durable.


Les preuves apportées par cette étude arrivent au moment où le problème de l'obésité dans le monde met une pression sans précédent sur les services de santé, et où l'obésité est considérée comme un problème de santé mondial.
L'Organisation Mondiale de la Santé estime qu'un milliard de personnes dans le monde sont actuellement en surpoids et plus de 300 millions sont obèses. Rien qu’en France, 14,1% (8,5% en 1999) de la population est obèse et 31,9% est en surpoids. Le surpoids et l’obésité chez les adultes sont responsables de 44% des cas de diabète dans le monde, de 23% des cardiopathies coronariennes et de 7 à 41% de certains cancers. Les systèmes de santé à travers le monde, qu'ils soient publics, privés ou mixtes, sont sous pression, et affichent tous la volonté de répondre à cette crise de l'obésité.

Dans cette étude, les personnes suivant le traitement standard en cabinet médical ont déclaré avoir eu un seul rendez-vous par mois, contre trois pour celles suivant Weight Watchers.
Les traitements standards consistaient principalement en une consultation individuelle avec un professionnel de santé. Au Royaume-Uni, ce fut presque toujours une infirmière ou une aide soignante, en Allemagne, presque toujours le médecin de famille et en Australie, l'un ou l'autre, en fonction de l'organisation des cabinets.
 

Karen Miller-Kovach, Directrice scientifique de Weight Watchers International, déclare: « La différence de temps passé entre les patients suivant les deux traitements suggère que ceux suivant Weight Watchers ont été beaucoup plus impliqués et ont bénéficié de l’intense soutien des réunions hebdomadaires, en se sentant plus responsables de leurs efforts pour perdre du poids. Cela renforce l'importance du soutien du groupe dans les changements de comportement à long terme et la perte de poids durable. »

Karen Miller-Kovach poursuit : « Ces données confirment ce que nous pensons depuis un certain temps : Weight Watchers est un complément extrêmement efficace aux traitements standards. Il semble que le partenariat entre les professionnels de santé et Weight Watchers soit très puissant et qu’il fonctionne vraiment pour les patients. »

David Kirchhoff, Président-Directeur Général de Weight Watchers International, déclare : « L'étude publiée dans The Lancet montre que Weight Watchers fait partie intégrante de la solution pour aider à améliorer la santé des pays. Les niveaux élevés et croissants de surpoids et d'obésité et les maladies chroniques qu'ils entraînent mettent une pression importante sur des ressources de santé limitées et déjà surchargées. Il y a un besoin évident de solutions de traitement pratiques, à l’efficacité prouvée, au coût abordable et déployables à grande échelle pour avoir un impact significatif sur toute la population. Cette étude apporte des preuves significatives démontrant que le partenariat entre les acteurs de la santé et Weight Watchers est la solution de pointe pour répondre à ce besoin, et en renforce la crédibilité. Nous pensons que ce type de partenariat est la clé pour le traitement de l'obésité à court et à long terme. »

L’étude a été effectuée sous forme d’un essai clinique randomisé, et contrôlé, ce qui constitue la référence en matière de protocole de recherche médicale.
Preuve supplémentaire de l'efficacité et de l’extensibilité de cette approche, il est à rappeler que depuis 7 ans les médecins de famille de certaines régions au Royaume-Uni ont la possibilité d’orienter leurs patients obèses ou en surpoids vers Weight Watchers. Un audit indépendant de cette expérience terrain, publiée dans BMC Public Health en juin dernier, montre qu'elle donne des résultats comparables à l’étude publiée dans The Lancet, lorsqu'elle est mise en oeuvre dans le cadre du système de soins habituels.
Pour Weight Watchers, il est impératif de mettre en place une collaboration entre l’ensemble des acteurs (pouvoirs publics, médecins, acteurs privés, etc.) pour lutter efficacement contre l’obésité. La Commission Européenne estime que l’obésité représente 7% du budget santé des pays.
Weight Watchers entend poursuivre ses efforts afin de sensibiliser les pouvoirs publics, l’ensemble des professionnels de santé et le secteur privé à la nécessité de s’ouvrir à de nouvelles pistes de réflexion et à mutualiser les efforts.

Corinne Pollier, Senior Vice-President Weight Watchers France conclut : « Un an après s’être distinguée pour son caractère équilibré dans un rapport de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) sur les régimes amaigrissants, Weight Watchers donne une nouvelle fois la preuve de son efficacité en étant reconnue par la communauté scientifique à travers cette étude parue dans The Lancet. Tout cela vient ainsi valider le travail remarquable fait au quotidien par les équipes en France. »

  => Télécharger le communiqué de presse  (0.5 Mo)   

--

 => Lire notre fiche régime sur Weight Watcher
 => Consulter notre dossier spécial : Choisir son régime
 => Lire l'actu du 05/09/2011 : Promos canon chez Weight Watcher 
 
=> Lire l'actu du 06/07/2011 : Weight Watchers reconnu meilleur régime  
 => Lire l'actu du 03/01/2011 : Weight Watchers méthode équilibrée ... 
 => Lire l'actu du 03/01/2011 : Weight Watchers lance Démarrage Express
 => Lire l'actu du 26/11/2010 : Weight Watchers resiste à l’ANSES
 => Lire l'actu du 25/11/2010 : Régimes amaigrissants : des pratiques à risque

 

UniqueHoodia_banners_french01250x250 coaching bootcamp bilan gratuit
coaching bootcamp bilan gratuit

Accueil | Nutrition | Sport & Perf | Fitness & Muscu | Bien-Etre & Minceur | Mentions légales 2017©Nutri-site.com | Twitter NutriSiteFacebook Nutrisite