Marcher ou faire du vélo pour rester mince

Publié le 15/12/2008


Marcher ou se déplacer à vélo dans la ville représente bien plus que de simplement faire des économies. C’est la meilleure façon de contrôler son poids selon des chercheurs de l’Université du Tennessee à Knoxville.

L’étude montre que dans les pays la marche et le cyclisme sont communs, les taux d'obésité sont plus bas. Bien que cette constatation n’a rien de surprenant, cette étude interdisciplinaire vient de combiner de façon unique différentes statistiques sur la santé. Les chercheurs souhaitent que les résultats de cette recherche puissent être utilisés pour aider à justifier la nécessité de développer dans les villes plus d’infrastructure pour la marche ou le vélo.

L'auteur principal de l’étude, le Dr David Bassett, a fait remarquer que la plupart des gens pensent à changer de moyen de transport uniquement pour économiser de l'essence et de l'argent. Paradoxalement, les Américains sont obsédés par la perte de poids, et les dernières statistiques montrent qu’environ un Américain sur trois est obèse.

«Beaucoup de gens mettent la faute sur la technologie, la télé, Internet, et une vie sédentaire, mais ce que nous avons découvert est qu'il existe d'autres pays industrialisés qui ont les mêmes niveaux de vie et qui ne souffrent pas d'obésité comme c’est le cas aux États-Unis, a déclaré le Dr Bassett dans un communiqué de l’université. Je crois vraiment que les modes de transport dans différents pays jouent un rôle important dans l'explication des écarts internationaux dans les taux de l'obésité.»

Sur la base de données de transport remontant à l’année 2000 recueillies par les chercheurs du Tennessee, les Européens parcourent une moyenne de 382 km par personne par an par rapport aux Américains qui n’en font que 140 km par année. Les Européens font également plus de vélo: 188 km par an en Europe comparativement à 40 km par an pour les Américains.

D’autres données sur la santé qui datent de 2002 indiquent que les États-Unis avec 23,9 % a le taux le plus élevé d'obésité et la Suisse le plus bas avec 8 %, suivie par les Pays-Bas a 8,1 % et la Suède avaient 9,4 %.

L'étude est publiée dans le numéro de novembre de la revue Journal of Physical Activity and Health.


Source : Santé Canoé 



UniqueHoodia_banners_french01250x250 coaching bootcamp bilan gratuit

Accueil | Nutrition | Sport & Perf | Fitness & Muscu | Bien-Etre & Minceur | Mentions légales 2017©Nutri-site.com | Twitter NutriSiteFacebook Nutrisite