coaching bootcamp bilan gratuit

Si l’étiquette dit «allégé», on mange plus !

Publié le 18/09/2014



L’étiquetage nutritionnel devrait être une aide pour faire les bons choix alimentaires, surtout si l’on a des problèmes de poids. Ce n’est vraisemblablement pas si simple, révèle une expérience menée chez une cinquantaine d’hommes et de femmes de poids normal ou en surpoids.

Trois jours durant, on leur a servi le même type de repas, avec exactement la même valeur calorique mais avec un étiquetage nutritionnel différent : « normal » le premier jour, « riche en lipides et en calories » le deuxième jour, « pauvre en lipides et en calories » le troisième jour.
La supercherie a trop bien marché : quand les repas étaient précédés de l’étiquetage « pauvre en lipides et en calories », les apports énergétiques ont été plus élevés chez les convives. Et principalement chez les hommes qui avaient déjà une corpulence élevée.
Autrement dit, l’étiquetage « light » peut favoriser la consommation de portions alimentaires plus importantes. Précisément chez ceux qui auraient le plus besoin de bénéficier d’une diminution de leurs apports caloriques…

Pour contourner cet effet contreproductif de l’étiquetage, mieux vaudrait que les intéressés acquièrent une conscience plus large de l’ensemble des facteurs qui peuvent les aider à manger moins et mieux…


  => Source : CERIN (Nutrinews hebdo)

 

Consultez nos dossiers et outils complémentaires :
 - Choisir son régime 
 - Calculez vos dépenses de calories
 - Consultez la table des calories

 

UniqueHoodia_banners_french01250x250 coaching bootcamp bilan gratuit
coaching bootcamp bilan gratuit

Accueil | Nutrition | Sport & Perf | Fitness & Muscu | Bien-Etre & Minceur | Mentions légales 2017©Nutri-site.com | Twitter NutriSiteFacebook Nutrisite